Qui sommes nous ?

via GIFER

Comme bon nombre d’enfants du début des années 70, j’ai grandi les pieds en France et la tête aux USA. Au tournant des années 80-90, j’étais aux avant-postes quand la culture hip-hop a lâché ses premières bombes sur l’Hexagone. Ça fait un bail maintenant mais la flamme brûle encore. J’ai travaillé pendant trente ans comme graphiste et en me retirant dans mes collines drômoises pour vivre une vie plus simple et proche de la nature, je me suis dit que le moment était venu de changer de voie et de faire quelque chose qui ait du sens. 

C’est comme ça que j’ai atterri sur la planète Saturn Vintage ! Avec un ordre de mission : retrouver le bon goût des années 90 tout en adoptant une démarche écologique. Aujourd’hui, le textile est la deuxième industrie la plus polluante derrière les hydrocarbures : 10% des émissions de CO2 mondiaux, une consommation d’eau exorbitante (2 700 litres pour la production d’un t-shirt, 7 000 litres pour un jean) et des tonnes de déchets textiles. Cela dit, je crois profondément qu’une autre mode est possible. 

Je limite mon usage du plastique au strict minimum et, ma femme peut en témoigner, j’ai toujours considéré que le vêtement n’était pas un objet jetable mais un bien conçu pour durer, un objet de qualité qui se transmet (là, c’est mon petit frère et mes enfants qui peuvent confirmer). D’ailleurs, dans les années 90, le Français moyen avait dix fois moins de vêtements et il ne se baladait pas tout nu pour autant.

Ces vêtements existent encore, leurs meilleurs représentants vous attendent sur Saturn Vintage : des pièces de seconde main, stylées et intemporelles, chinées avec passion en France, aux USA et parfois même jusqu’au Japon, qui n’attendent que vous pour retrouver le devant de la scène.

Alexis, Capitaine de l'USS Saturn Vintage.